lundi 20 février 2017

Le blocage des importations fait le bonheur de la pomme algérienne

Le blocage des importations fait le bonheur de certains produits algériens. Dans les Aurès, première région productrice de pomme en Algérie, les agriculteurs se frottent les mains.
Résultat de recherche d'images pour "recolte  la pomme algérienne" Quand ils (les autorités) ont diminué l’importation des pommes, beaucoup de gens ont investi dans la filière . Certains ont même planté des pommiers dans la montagne. Les gens ont constaté qu’il s’agit d’un créneau porteur.
« L’année passée j’ai employé 40 personnes. Mon voisin en a employé 80. On les paie 1600 DA la journée ce qui leur permet de gagner 50 000 à 60 000 DA le mois pour subvenir à leurs besoins ».
 Parmi les difficultés figurent l’absence de chambres froides et des unités de transformation. « On produit suffisamment de pommes que ce soit en quantité, en qualité ou bien en variété. J’ai 4400 pommiers dans ma plantation. Faute de chambres froides et d’unités de transformations, je suis parfois obligé de jeter une partie de ma production », déplore un producteur.(TSA-février 2017). D'ailleurs un réel projet de construction de stockage est en cours par le gouvernement de Sellal!  
L’Algérie a importé pour 50,95 millions de dollars de pommes en dix mois l’année passée.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire